- HISTOIRE EROTIQUE GAY -



Trip de sauna



J'ai décidé de vous conter un de mes nombreux trip de saunas...



Ben, quand t'es pas de Montréal, et que tu veux aller veiller, il faut bien
que tu laisses ton stock quelque part... Voici un de mes trips à l'Oasis
(avis aux intéressés: je fréquente surtout celui-là).



Après être revenu du Campus, où j'avais été m'allumer par de beaux mecs, et
fait danser plusieurs fois l'un d'eux entre mes cuisses, je reviens au sauna.
Je n'arrête pas de penser à la façon dont Steph me regardait, essayant de
percer mes plus profonds secrets... Il ondulait, glissant entre mes cuisses,
s'asseyant sur la bosse qui gonflait jusqu'à l'explosion dans mes jeans coupés.
Le bout de ma queue dépassait, et il le caressait discrètement... C'était
vraiment un mec d'enfer!!! En retournant au sauna, je suis bandé dur, très
dur, et les gars baissent les yeux sur mon cap qui dépasse, presque frottant
sur mon genou...



Je mets la main sur la porte, et sens un souffle chaud dans mon cou. Je me
retourne, et deux dieux me suivent, bien qu'ils n'aient pas l'air de me porter
beaucoup d'attention... J'empoche ma clé, et me rend à ma chambre.



Après avoir été me doucher, je vais m'installer dans le bain tourbillon,
regarder un bout de film porno... Alors, mes deux mecs arrivent!!! Les choses
se corsent... Ils commencent à s'embrasser, à se lécher... Voyeur, j'observe
leur jeu. Le plus grand est blond, avec des pecs d'enfer... Il a des abdos
découpés au couteau, et un visage angélique... Dans ses yeux vert émeraude, on
croirait être dans une jungle torride de délires charnels... L'autre, plus
foncé, bronzé, lui lèche les seins. Il est un peu plus petit, et a un corps un
peu plus smooth. Mais quelle queue!!! Il doit me dépasser de 2 pouces et
demi! Et LARGE! Au moins 2 pouces de large... Juste à l'imaginer dans mon
cul, je frissonne...



Ils continuent leur jeux de chats, alors que je travaille mon érection, qui se
fait plus qu'insistante... Voulant faire l'exhibitionniste, je m'assieds sur
le bord du tourbillon, puis me couche sur le dos, en me tortillant de plaisir.
J'insère un doigt dans mon cul, jusqu'au bout, puis un autre... À 4 doigts, je
suis au bord de la jouissance, des éclairs passent devant mes yeux... Alors
je ralentis la cadence, pour découvrir que mes Apollons m'observaient... Ils
me font un signe, et je les suis dans leur suite.



En arrivant dans la chambre, ils commencent à me lécher partout. Le long du
torse, ma queue, mon cul, mes gosses, mon sac... Leurs langues me fouillent
et me font vivre des émois sans pareilles... L'un d'eux commence à insister
sur mon anus. Il le lèche, y insère des doigts, le lubrifie avec sa salive...
Il entre ses doigts lentement, puissamment, puis les retire brusquement, pour
me faire voir milles étoiles... Soudain, il m'applique du lubrifiant. Je
l'entends murmurer quelque chose à son amant, qui est affairé à le sucer... Il
masse mon cul gentiment, de plus en plus langoureusement... Ma queue est si
engorgée qu'elle va exploser toute seule!



Alors, l'autre me soulève le bassin, et renverse mes jambes par-dessus mon
corps, comme dans un début de culbute. Ensuite, il appui sur mon dos... 3
pouces de mon propre organe entre dans ma bouche brûlante! Surpris, je
continue à me sucer, découvrant avec délice les bienfaits de ma propre bouche.
Pendant ce temps, le premier avait revêtu son engin de caoutchouc, et
s'apprêtait à me l'enfoncer... Je frissonne à nouveau: c'est le géant qui
s'avance vers mon trou dégagé! "Gently, slowly!" que je murmure, et Dieu soit
loué, il sait comment manoeuvrer son colosse de pénis... En fait, ce que j'ai
ressenti ne peux même pas s'appeler de la douleur.



Alors, tranquillement, il commence son va-et-vient, avec calme et précision...
Je peux sentir toutes ses veines, ses muscles, qui se fondent en moi à chaque
poussée... Soudain, je l'entends soupirer: son copain vient d'entrer à son
tour dans l'orifice de mon teneur de pieu! Continuant à me sucer, notre rythme
se clarifie, s'harmonise...



La cadence s'accélère de plus en plus, et les gémissements s'amplifient,
montent, montent, montent...



"I'm cummin'" que le géant s'écrie, et "Me too" se fait suivre de ma part comme
de celle de l'autre... Dans un violent orgasme, nos pulsions s'assouvissent
jusqu'à la dernière goutte de sperme et de sueur... Les coeurs et les
respirations reprennent peur à peu leurs rythmes normaux, alors que les mains,
les bras, les pieds caressent et titillent...



Après une petite plongée dans le tourbillon, et une bonne douche, me voilà
parti pour une bonne nuit de chasse!!!

[ Fermer la fenetre ]


- histoire erotique gay - histoire erotique gay -

Copyright © 2001 AnusGay. Tous droits réservés.
Google.fr Google.ch Google.be Google.ca