- CONFESSION EROTIQUES GAY -



Mon frère


Je m'appelle Éric et j'ai 19 ans. J'ai un frère, Marc-André, de un an plus
jeune que moi. Lors de cet expérience j'avais 16 ans, donc lui 15 ans.

C'est le 23 décembre, et mon frère qui est pensionnaire dans une école privée,
vient faire un tour à Trois-Rivières pour Noël. C'est moi qui suis chargé de le
chercher au terminus d'autobus.

À 13:00, voilà son autobus qui arrive d'Ottawa. Je le vois qui descend les
marches du bus, je vais à sa rencontre et le salue en lui serrant la main.
Rendu dans mon automobile, on discute de tout et de rien, de sa vie au collège
privé entre autre.

En arrivant à la maison, c'est bien sûr pour lui les bisous des parents. Après
cette séance de retrouvailles, j'aide mon frère à monter ses bagages dans ma
chambre, L'autre chambre étant prise pour une tante de Québec.

Comme à chaque 23 décembre, mes parents et tante Louise (de Québec) vont courir
les aubaines dans les commerces de la ville. La maison libre pour mon frère et
moi pour l'après midi...

Mon frère Marc-André décide d'aller se doucher. Je m'assis donc dans le salon
pour écouter un peu la télévision. C'était d'un ennui mortel. J'entendais la
douche couler. Je me dirige donc vers la chambre de bain. Je pousse sur la
porte puisqu'elle n'était pas verrouillée. À travers la vitre de la douche, je
pus admirer le superbe corps de mon frère: les cheveux châtains clairs, des
yeux noisettes, pas un poil sur le torse, ni près de sa queue. Un torse juste
assez bien musclé, tout comme les bras et les jambes.

Je l'observais. Mon frère m'aperçut alors. Merde que je me dis. À ma surprise,
il n'était pas fâché. Il sortit de la douche. En voyant la bosse dans mes
pantalons, il mit sa main sur ma verge en me disant qu'il peut arranger ça.

Wow! Un adonis pour moi (cheveux noir très court, style armée, ni maigre ni
gros, pas trop de muscle, yeux bruns).

On se dirige vers ma chambre. Rendus là, on s'est embrassé de façon passionnée.
J'explorais sa magnifique bouche avec ma langue, lui faisant de même avec sa
belle langue.

Lui étant déjà nu, il m'ôta mes vêtements. Rendu à mes boxers Calvin Klein, il
se mit à genoux. Il les descendit tranquillement en me donnant de petits coups
de langues sur ma queue. Je passe ma main dans ses magnifiques cheveux, à ce
moment il engloutit dans sa bouche mon 7 pouces. Il remonte ses lèvres le long
de ma queue lentement, augmente le rythme quelques fois, le ralentit, me branle
un peu. Au bout de cinq minutes je lui demande de me faire venir dans sa
bouche.

Il augmente donc la cadence très rapidement le long de mon sexe. Ses lèvres
glissent le long de ma queue. C'est à ce moment que je décharge de mon liquide
tout chaud dans sa belle bouche d'adolescent.

Il me retourne de côté et recrache mon sperme sur mon trou du cul. Il rentre un
doigt à l'intérieur afin de me lubrifier avec mon sperme. Par la suite je le
suce un peu pour lubrifier sa queue. Il m'ordonne alors de me mettre les jambes
sur ses épaules en me couchant sur le lit.

Il me rentre d'un coup sec son 7.5 pouces dans le fond de mon cul. Je sens
quelque chose de bizarre en moi, c'est seulement la 2ième fois que je me fais
enculer. La sensation de malaise fait rapidement place au bonheur. Sa queue
rentre et sort de on cul, mon frère est déchaîné. Lorsqu'il est en moi, je sens
mon cul se contracter et se placer à la forme de la queue de mon frère, c'est
très agréable. Au bout de 8 minutes, sa queue hoquette et il en sort une
grande quantité de sperme.

Moi qui avait bandé lorsque mon frère m'enculait, j'avais le goût de mettre
Marc-André. Je crachai alors dans mes mains et lubrifiai un peu le trou de mon
frère. Pour que ça lui fasse moins mal, je mets un peu de vaseline dans son
trou et sur ma queue.

Lui qui est vierge du cul, je vais le dépuceler. Je rentre ma queue dans son
trou serré par petits coups. Au bout d'une minute, je suis rendu au fond. Je
fais des mouvements du bassin afin d'habituer son trou à ma queue. Au bout de
5 minutes je peux la sortir, la rentrer, sortir, rentrer...

Au bout de 10 minutes de ramonage je n'en peux plus. J'explose dans son
derrière. Lorsque mon sperme s'échappe, une dernière contraction de son cul
me fait pousser un râle de jouissance.

J'embrasse alors mon joli frère en lui souhaitant un très joyeux temps des
Fêtes.

Durant ses 2 semaines à la maison nous avons baisé tous les soirs dans mon lit,
et une fois mon meilleur ami (mon copain aussi) s'est joint à nous.

Lors de son départ il m'a promis de revenir le plus rapidement possible en
me remerciant de mes bons soins.

[ Fermer la fenetre ]


- confession erotiques gay - confession erotiques gay -

Copyright © 2001 AnusGay. Tous droits réservés.
Google.fr Google.ch Google.be Google.ca